Buddy, Poppy, … Ces robots next gen’.

Décidément, on en parle beaucoup de ces robots en ce moment… Petit à petit, ils s’installent dans notre vie quotidienne de telle façon à ce qu’on n’arriverait plus à se passer d’eux. Du moins, les concepteurs l’espèrent-ils peut-être.

Présenté depuis le jeudi 9 avril comme étant l’une des stars au Salon des Seniors qui se termine aujourd’hui même à Paris, Buddy s’annonce comme un compagnon idéal qui s’adapte à la population vieillissante. Considéré comme l’un des robots des plus avancés dans son domaine, le petit droïde se commande à la voix et dans un premier temps, permet d’informer son acquéreur des dernières nouvelles puisées sur les réseaux sociaux. Pour rester « in » comme pourraient l’affirmer certains. Cependant, Buddy a été conçu spécialement pour accompagner les personnes âgées au sein de leur foyer car il peut servir de rappel pour la prise des médicaments, détecter un départ de feu jusqu’à alerter un proche en cas de chute grave. Mais surtout, plus qu’une machine domestique, le petit robot Buddy « doit devenir un outil de lien social dans la famille » selon Hervé SAUZIN, commissaire du Salon des Seniors. Il a été conçu pour faire plaisir à tous : il peut faire un quiz avec un enfant, lui lire une histoire, faire un bisou si on lui touche la joue, diffuser de la musique, se lancer dans une partie de scrabble… De quoi faire partie intégrante de la famille !

Buddy, l'ange gardien de nos seniors
Buddy, l’ange gardien de nos seniors

Enfin, Buddy est équipé d’un écran tactile sur lequel sont affichées toutes ses émotions. Avec des étoiles plein les yeux et son air mignonnet, ne doutons pas qu’il va attendrir les grands comme les petits. D’ailleurs, on me chuchote à l’oreille qu’une version destinée essentiellement à l’éducation des enfants serait peut-être en cours de construction.

Si les robots peuvent s’intégrer à l’éducation traditionnelle de manière plus ludique, pourquoi donc ne pas les utiliser en médiation scientifique ? Eh bien évidemment, les scientifiques y ont pensé.

D’un côté Buddy, de l’autre, Poppy.

Revenons un peu en arrière, lors des journées du 3 et 4 avril 2015 pendant la Semaine de l’industrie.

Au cours de ces deux jours, au sein de six centres de culture scientifique et technique du consortium Inmediats, la France a assisté à la naissance simultanée de six robots portant le même nom : Poppy. Les visiteurs ont eu l’occasion de participer à la construction et à la programmation du petit humanoïde à travers divers ateliers ludiques. Alors que Buddy signifiait littéralement « copain » ce qui connotait explicitement son rôle auprès des seniors dans leur foyer, Poppy est la traduction anglaise de « coquelicot ». A quoi pourrait-il donc servir ?

Poppy, le projet scientifique communautaire pour exploiter les enjeux de la robotique
Poppy, le projet scientifique communautaire pour exploiter les enjeux de la robotique

Si aujourd’hui Poppy existe, il est le résultat d’une brillante collaboration entre le Flowers Lab de l’Inria de Bordeaux et de la grande école ENSTA de ParisTech. Ici, contrairement à Buddy, Poppy dispose d’une morphologie humanoïde haute de 84 cm avec des proportions qui lui permettent d’avoir une démarche fluide et naturelle proche de la nôtre. Chacune de ses articulations est imprimée en 3D et constitue une variable à part entière que l’on pourra toujours modifier ultérieurement.

Son originalité ? La plateforme robotique open source à laquelle il est rattaché et sur laquelle peuvent être partagés et utilisés les différents logiciels de programmation développés par les contributeurs. En somme, plus la « communauté robotique Poppy » est grande, plus les chances d’en exploiter les enjeux et les possibilités seront multiples. Poppy est programmable à volonté pour s’adapter au mieux aux exigences de tous !

De la recherche de pointe à la robotique ludique pour une médiation scientifique efficace.

Développé comme un outil de recherche à part entière, Poppy n’empêche néanmoins pas une approche pluridisciplinaire. D’un côté, l’éducation nationale veut l’intégrer dans des établissements scolaires au cours de l’année 2015-2016 dans le but de l’associer à des programmes pédagogiques mêlant arts, sciences ou industrie en même temps.

De l’autre, en plus de l’ambition pédagogique, certains scientifiques tendent à exploiter le robot Poppy afin d’étudier par exemple, le comportement et développement chez l’enfant. C’est le cas du roboticien Pierre Yves OUDEYER de l’Inria de Bordeaux qui compte analyser de plus près le phénomène de la curiosité chez l’enfant, processus peu étudié, grâce à la robotique. En situation d’apprentissage dans un environnement donné, l’enfant agit de manière structurée et progressive. Il commence à manipuler des objets puis à s’en servir pour communiquer. Outre la mémoire et l’apprentissage, c’est le processus de la curiosité qu’on veut étudier.  Les scientifiques se sont aperçus que les phénomènes de développement cognitif et social ne résultent pas uniquement du rôle principal du cerveau mais plutôt d’une interaction de ce cerveau avec un corps physique et un environnement. Ainsi, l’utilisation des robots permettrait de prendre en compte l’inscription de l’esprit dans un corps et un environnement physique. Les recherches sont encore en cours.

Au final, Poppy représente une promesse de perspectives dans plusieurs domaines tels que la psychologie, sociologie, mathématiques, sciences humaines, sciences cognitives, informatique, médecine, etc. Décidément, ces robots vont nous changer la vie … !

Thi GREF – Sur la feuille de Green Thi

Sources :

http://www.leparisien.fr/societe/video-buddy-le-robot-ange-gardien-des-seniors-12-04-2015-4685759.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/9629b2e0-df9b-11e4-aa18-ff4de01147fa/Poppy_curieux_comme_un_robot

http://www.esiea.fr/poppy-le-robot-humanoide-de-linria-a-lesiea/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s