Serious game scientifique : véritable levier de renouveau en médiation jeunesse ?

Par la volonté d’associer les sciences aux nombreuses possibilités ludiques que peut offrir le jeu vidéo, les chercheurs et médiateurs scientifiques se sont appuyés sur une idée originale afin de transmettre leur savoir au maximum à un public bien particulier : les 15-25 ans. C’est ainsi qu’est née Termitia, un serious game d’action-aventure à la première personne, co-produit par le CRCA (Centre de Recherche sur la Cognition Animale), iTolosa, expert en image de synthèse et de modélisation 3D en temps réel, et le centre de culture scientifique et technique, Science Animation Midi-Pyrénées.

Après avoir été présentée au Toulouse Game Show, Termitia avait rencontré un franc succès auprès des premiers testeurs. Ainsi, depuis le 10 février 2015, le jeu est disponible en téléchargement sur Mac et PC à l’adresse suivante : http://science-animation.itch.io/termitia

A l’intersection entre pédagogie et divertissement, le serious game par sa définition de « jeu sérieux » allie intention sérieuse avec pour finalité l’apprentissage d’un savoir et ressorts ludiques du jeu vidéo tels que le gameplay. Normal que les scientifiques ont voulu tenter le coup dans le but de séduire les jeunes d’aujourd’hui !

Les chercheurs scientifiques l’ont bien compris : ils sont conscients de l’intérêt grandissant et de plus en plus précoce des jeunes vis-à-vis des jeux vidéo. Par conséquent, en concevant Termitia, leur but premier était d’inciter et d’éveiller la curiosité scientifique chez les 15-25 ans peu sensibilisés à la culture scientifique tout en les divertissant sur le support vidéo-ludique.

A la découverte d’un univers méconnu….la termitière !

Alors, certes, les termites comme sujet principal ne se prêtent pas vraiment à la séduction. Ici, les concepteurs ont croisé les recherches sur les comportements sociaux des termites avec le gameplay propre à l’univers du jeu d’action-aventure. Au-delà de la valorisation d’un patrimoine scientifique, l’intention est d’amener les jeunes à envisager la modélisation 3D proposée dans Termitia, comme objet de curiosité et d’aventures loin de ressembler aux serious game classiques.

« Dans un futur proche où la miniaturisation d’êtres humains est devenue possible, une équipe de scientifiques est envoyée au cœur d’une termitière souterraine afin de l’étudier. Mais depuis quelques jours, elle ne donne plus signe de vie. Dans la peau d’un membre de la brigade d’intervention, vous y êtes envoyé à votre tour pour découvrir ce qui leur est arrivé.

Dans un incroyable labyrinthe obscur, vous devrez comprendre et assimiler très rapidement le fonctionnement de la termitière et de ses occupants si vous voulez mener à bien votre mission… et surtout survivre. » …Telle est la mission du joueur s’il l’accepte.

Un jeu d’action-aventure bénéfique pour le cerveau ?

Une étude menée par une spécialiste du cerveau Daphnée BAVELIER, a montré qu’en dose raisonnable, les jeux de tir et d’action ont des effets assez forts et positifs sur nos comportements. D’une part, au niveau de la vision, l’équipe scientifique de la chercheuse a comparé la vue de personnes ne jouant pas aux jeux vidéo et celles qui jouent activement. Résultat : il semble que ce sont les dits « gamers » qui présentent une meilleure vision que les non gamers. La vision est considérée meilleure sur deux aspects : l’identification de petits éléments au milieu d’un désordre et la distinction de plusieurs niveaux de gris. Quand il s’agit de jeux vidéo d’action, le temps passé devant l’écran ne diminue pas la vue.

D’autre part, au niveau de la concentration, la scientifique a une nouvelle fois effectué une recherche. Elle a mesuré l’attention par un test en créant un conflit entre un mot et la couleur dans laquelle il est écrit. Il en résulte que les joueurs de jeu d’action parviennent plus rapidement à résoudre ce type de conflit ce qui prouve qu’ils ont une meilleure concentration. De plus, selon son étude, un joueur de jeux d’action peut étendre son attention jusqu’à 6 ou 7 objets alors qu’une personne lambda non joueuse ne se limite qu’à 3 ou 4 éléments.

Au niveau du cerveau, le cortex pariétal contrôle l’orientation de l’attention. Le lobe frontal est à l’origine du maintien de l’attention et enfin, le cortex cingulaire antérieur affecte la manière dont on régule notre attention et résolvons le conflit. Il semblerait que ces trois réseaux se montreraient plus efficaces chez les personnes jouant plus souvent aux jeux d’action et de tir.

Ainsi, c’est donc sous la forme d’un jeu d’action-aventure de type FPS (First Person Shooting) que Termitia a émergé sur nos écrans d’ordinateur.

Une nouvelle façon de communiquer la science auprès des jeunes ?

Au fil de l’aventure, des données à caractères purement scientifiques ont été éparpillées afin d’inciter le joueur à les comprendre et les acquérir au fur et à mesure de son avancée dans le jeu. De ce fait, le serious game force le joueur à se concentrer par exemple sur le comportement des termites, leur système de repérage, leur communication par les phéromones, les rôles des castes, les soldats hyperspécialisés, les attaques de termitières par des fourmis, le comportement hostile des termites face à un individu étranger et bien d’autres éléments encore.  Il va devoir apprendre à être ce qu’il n’est pas afin de survivre dans un monde qui n’est pas le sien en se basant sur ces données.

Il s’agit vraiment ici, d’une diffusion de contenus scientifiques à travers un jeu vidéo qui devrait plaire dans un premier temps aux mordus de biologie animale et de jeu de tir FPS.

Au croisement des sciences, du domaine vidéo-ludique et de la médiation, le concept saura-t-il séduire les 15-25 ans ?

Tester donc Termitia dès maintenant et n’hésitez pas à me donner votre avis ! 🙂

Petit clin d’œil à mon sujet de mémoire :

Le serious game peut-il être un outil efficace de transmission du savoir scientifique ?

Thi GREF – Sur la feuille de Green Thi

Sources :

http://culturesdessciences.u-strasbg.fr/?page_id=95

http://termitia.wordpress.com/

http://science-animation.tumblr.com/post/65611682883/retour-sur-les-premiers-mois-de-termitia-un-jeu

http://www.ted.com/talks/daphne_bavelier_your_brain_on_video_games?language=fr

http://inmediats.fr/termitia-un-serious-game-en-innovation-ouverte/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s