Avec le conte, tout le monde y trouve son compte !

«  La vérité est dans l’imaginaire. »

Eugène IONESCO

Il était une fois…le conte.  Ancré dans l’Histoire bien avant que l’Homme préhistorique ne soit en capacité de lire et écrire, le conte appartient à une époque où la transmission du savoir se réalisait par la parole avant qu’on ne le classe dans la littérature écrite pour les enfants.

Au fil des générations, le conte a peut-être évolué en termes de contenus mais il utilise toujours les mêmes recettes de séduction à savoir : l’imaginaire, la surprise, les mots nouveaux, la qualité des symboles, la gestion des ambiances, les sens des messages passés et enfin, la morale de l’histoire.  En effet, dans les contes, nous y retrouvons systématiquement une qualité narrative efficace associée aux caractères illustrés des valeurs qui fascinent toujours les lecteurs et qui donnent à leur imaginaire de « la matière à penser ».

Ainsi, le conte se présente comme étant un lien efficace entre les générations, entre celui qui sait lire et celui qui ne le sait peut-être pas encore, celui qui se souvient d’une histoire et celui qui ne la connaît pas encore.

Les bienfaits du conte : un moment de complicité parents/enfants

Du côté de l’enfant, quand les parents lui racontent une histoire, cela représente pour lui, un moment de partage, d’affection et de dialogue durant lequel ses « pères » lui racontent les histoires qu’il aime et celles qu’il veut découvrir. Le fait de lire une histoire à son enfant est un phénomène qui se veut rassurant pour ce dernier et constructif dans son développement personnel. En effet, c’est souvent quand vient la nuit que les parents privilégient cet instant de complicité afin de rassurer leur enfant contre les angoisses et les peurs qui peuvent s’infiltrer durant leur sommeil.

« L’histoire avant de s’endormir » peut souvent également amener à une discussion et un échange entre les parents et l’enfant ce qui contribue à un enrichissement pour les deux parties.

Quand il s’agit de la lecture d’un conte, l’enfant y retrouve des éléments qui peuvent l’aider à dépasser ses propres difficultés et à grandir à travers les héros mis au-devant de la scène. Le cheminement se montre simple : le héros est confronté à des épreuves et des obstacles qu’il devra surmonter pour un jour accéder à la fin heureuse. Moralité : affronter un problème est le seul moyen de le résoudre et de trouver le « bonheur ». L’enfant prend de plus, plaisir à regarder les illustrations au fil des pages. L’importance du graphisme lui permet de pouvoir relier les mots aux images et il se montre alors plus attentif et réceptif quant aux réflexions qui se posent à lui.

Cependant, ce qui fait la différence entre un discours rationnel tenu par les parents/enseignants à l’enfant et les contes, c’est que dans les contes, le discours est formulé de façon à être en adéquation avec l’imaginaire de l’enfant.  Par conséquent, par sa capacité à transmettre des valeurs et des réflexions en l’unissant avec le « merveilleux » et le « magique », le conte peut constituer l’un des outils de médiation scientifique les plus efficaces destiné à l’enfance et la jeunesse.

Focus sur les contes scientifiques : un enjeu sociétal dans la vulgarisation et médiation scientifique

Actuellement, nous nous situons dans une société où le transfert de savoirs scientifiques en direction d’un public diversifié est devenu un enjeu important voire essentiel. Les scientifiques se retrouvent souvent confrontés devant le choix d’une forme efficace de transfert des connaissances à des non-scientifiques.  Mais l’un des objectifs principaux est surtout d’inciter la curiosité des sciences et techniques dès le plus jeune âge chez les enfants. Une vulgarisation scientifique efficace est considérée comme une vulgarisation qui permet à l’apprenant d’apprendre et d’enrichir son savoir via un accompagnement adapté.

Et pourquoi pas le conte scientifique ?

Le conte est avant tout un objet littéraire. De base, il n’utilise pas le langage des scientifiques et se retrouve dans « l’obligation » de vulgariser dès le départ afin de transmettre le savoir scientifique de façon accessible aux plus jeunes. Ainsi, le conte scientifique, en jouant avec les métaphores et les illustrations, donne au lecteur, de la matière à penser le monde et donc à se l’approprier. Le fil conducteur du récit facilite la mémorisation de l’enfant. L’intrigue, le défi, les situations dans lesquelles peuvent se retrouver les héros et dont ils doivent en sortir vainqueurs, favorisent la compréhension du message scientifique véhiculé.

Il faut savoir qu’il existe différentes formes de contes scientifiques mais ceux qui ressortent le plus et qui ont, à mon avis le plus de succès auprès d’un jeune public sont ceux qui suivent le modèle traditionnel. En effet, l’humanisation des objets, des concepts, des animaux jusqu’aux entités virtuelles et non organiques, a pour avantage de réduire la distance de la compréhension entre le lecteur et le thème scientifique.

La difficulté première est de réussir à retranscrire toute la complexité scientifique selon les domaines exploités en un conte simple, fluide, attrayant incitant et éveillant réflexion, imagination et curiosité chez les enfants. Si l’on parvient à dépasser cette difficulté, le conte peut représenter un outil de médiation scientifique des plus efficaces et ludiques.

si-vous-voulez-que-votre-enfant-soit-intelligent-lisez-lui-des-contes-de-fées1

Cet article est le résultat d’une petite réflexion sur laquelle je me suis penchée après l’illustration du conte Camille l’Anguille. Qui sait si un jour, il me prend l’envie d’écrire, de raconter et d’illustrer moi-même un conte scientifique ?

Thi GREF – Sur la feuille de GreenThi

Sources :

http://www.atlantico.fr/decryptage/cet-immense-service-qu-on-rend-enfants-en-lisant-histoire-avant-qu-endorment-alain-sotto-1959139.html/page/0/1

http://www.apple-paille.com/contepourenfants/pourquoiraconterauxenfants.htm

http://www.atomes-crochus.org/concours/defidefou/contes.php

http://www.annales.org/ri/2007/ri-mai-2007/pellaud.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s